Sélectionner une page
4 astuces simples pour développer ton autodiscipline !

4 astuces simples pour développer ton autodiscipline !

4 astuces simples pour développer ton autodiscipline !

Développer mon autodiscipline a été une des étapes les plus difficile et passionnante sur ma route de la réussite scolaire. Mais c’est un investissement qui en vaut largement la chandelle. 

Si toi aussi tu es ou à été perdu dans tous les conseils qu’on peut voir sur internet à propos de l’autodiscipline. Ou alors si tu te sens peu productif si bien que tous les soirs dans ton lit tu t’en veux à toi même et jure en vain de ne pas refaire la même erreur le lendemain. 

Alors je vais te fournir dans cet article les conseils les plus importants à mes yeux pour développer son autodiscipline tel un moine shaolin !

Qu’est-ce que l’autodiscipline ? 

La transition entre le lycée et la fac à été un choc pour moi car, d’un côté j’étais poussé à faire mes devoirs et réviser mes leçons sous peine d’avoir une punition (sous forme d’heure de colle ou de mauvaise note), alors que de l’autre, j’étais soudainement livré à moi-même sans que personne n’attende rien de moi. 

Et oui, soyons honnêtes, toi et moi. Si nous avons travaillé au collège puis au lycée, c’étais surtout, soit pour faire plaisir aux parents, soit pour éviter de se faire déchirer au conseil de classe. 

Je ne sais pas si c’est ton cas, mais pour moi, c’était une motivation bien trop faible pour exploser mes notes. Puisque, entre nous, je n’en n’avais pas grand chose à faire de savoir si ma prof de SVT était fière de moi. Mon seul souhait, c’était qu’elle ne me défonce pas sur le bulletin, et ce bulletin avait une fâcheuse tendance à se retrouver trimestriellement dans la boîte aux lettres de ma mère.

Télécharges l'eBook GRATUIT !

LES 7 COMMANDEMENTS DE L’ÉTUDIANT EXCELLENT !

ebook réussir ses études, PACES, médecine, 2020, méthodologie, productivité, motivation

Dans cet eBook je t’offre un concentré d’astuces, de motivation et de méthodologie !

Tu recevras aussi mes derniers articles de blog !

PS : Je déteste aussi les spams, ton adresse email ne sera jamais vendue ;-).

En revanche, arrivé à la fac, la motivation au développement de l’autodiscipline est bien plus forte, son importance est cruciale parce que, pour la première fois de ma vie, personne ne me surveillait, personne ne me demandait de rendre tel ou tel devoir pour telle ou telle date.

Arrivé en PACES (Première Année Commune des études de santé), le concept est simple : « Il y a un concours à cette date, soit t’es admis, soit tu dégages, voilà c’est tout merci ».

Cette vision à long terme est libératrice pour certains procrastinateurs qui reproduisent simplement leur psychologie passée et attendent le dernier moment pour bosser, « profitant » ainsi de leur jeunesse à s’amuser plus qu’autre chose, si si, tu les connais très bien.

Pour d’autres comme moi, cela a été une source de motivation beaucoup plus forte puisque je travaillais réellement pour moi seul. Mais tout n’est pas rose. L’exercice de l’autodiscipline est complexe et nécessite une formation au préalable, et bon sang j’ai échoué bien des fois avant d’y arriver, et voici comment j’ai fait …

A quoi sert l’autodiscipline ?

 

Que cela soit pour les entrepreneurs, les étudiants, mais aussi au travail ou dans la vie de tous les jours, l’autodiscipline permet purement et simplement de s’améliorer significativement sur le long terme peu importe dans quel domaine.

Pour réviser, aller au sport ou jouer du piano, quotidiennement, dans tous les cas, se tenir à une discipline quotidienne vis à vis d’une compétence à développer, est la condition la plus optimale pour y parvenir.

Avec mon expérience personnelle ou de ce que j’ai observé durant mes 5 années de coaching d’étudiants en médecine, j’ai remarqué que l’autodiscipline est une douceur pour ta psychologie, elle te donne confiance en toi et réalise un cercle vertueux extrêmement puissant. 

S’autodiscipliner c’est :

  • Se rendre compte que nos efforts amènent à des résultats.
  • De ce constat, gagner de la confiance en soit et se sentir capable de faire de plus en plus.
  • Se motiver à ajouter de l’autodiscipline dans d’autres domaines qu’on aurait pas imaginer (lire un chapitre de livre tous les soirs, aller au sport tous les matins à 5h etc …)
  • Foncer sur la route de la réussite scolaire.

Mes conseils et astuces !

Ne pas aller trop vite :

L’erreur principale que j’ai commise et que j’ai beaucoup vu chez les étudiants a été de trop en faire dès le début. 

Comme je l’ai dis plus haut, l’autodiscipline est un cercle vertueux qui étend son diamètre sur la durée. Essayer de maintenir une routine de machine de guerre dès le début c’est s’assurer d’abandonner en moins d’une semaine. 

Ainsi, je conseil toujours d’y aller petit à petit, une habitude ou deux à la fois, je sais que c’est une bonne technique pour débuter. 

Par exemple, tu peux commencer par instaurer de l’autodiscipline dans tes réveils matinaux, puis à instaurer une activité bonne pour toi dans ce laps de temps que tu as gagné le matin, par exemple moi, soit je révise, soit je vais à la salle de sport. Mais je me lève tous les jours à 5h00 quoi qu’il arrive. En semaine, en week-end, pendant les vacances et les jours fériés, et cela impact même ma famille puisque tout le monde se lève maintenant à 6h, même ma fille de 2 ans. 

Se créer une routine réfléchie !

Ne copie surtout pas les routines que tu vois sur les coachs bidons d’internet ou youtube (oui je suis un peu salé avec ces gens qui sortent de nulle-part, qui n’ont rien entrepris et qui sortent des banalités pour gratter quelques likes voir pire …). 

Détermine toi-même tes objectifs et les routines que tu dois entreprendre pour y arriver le plus rapidement possible. Ensuite, intègre ces routines de manière progressive. 

Il est en effet beaucoup plus efficace d’être le designer de son emplois du temps. Cela te permet de t’adapter à tes propres particularités, ta propre situation et ton rythme physiologique. Surtout, cela maintient une forte adhésion au programme puisqu’il n’est pas dicté par un inconnu. Les limites qu’on se fixe soit-même sont les plus efficaces et les plus fortes.

 

Un bon environnement pour une bonne autodiscipline !

L’environnement est un paramètre à prendre en compte dans tout ce que tu souhaites entreprendre dans la vie surtout si tu souhaite être productif. Un mauvais environnement et tu perdras rapidement tes bonnes habitudes. 

Se donner comme objectif d’arrêter de fumer puis passer ses soirées à faire la tournée des bars de la ville, tu n’as pas besoin de moi pour voir que c’est une mauvaise idée. 

Vouloir réduire son temps de jeu sur League of Legends mais remplir ce temps gagné par le visionnage de stream LoL sur twitch, c’est pas non plus une bonne idée. 

Si tu veux maintenir une habitude saine, créer un environnement favorable. 

Par exemple, quand j’ai voulu me mettre au sport et diminuer mon temps de jeu, j’ai remarqué que je perdais beaucoup de temps sur youtube à regarder des vidéos de joueurs, comme pour combler la frustration de ne pas jouer moi-même, et ça me donnait vachement envie de rejouer. 

Alors je me suis désabonné de tout ce contenu et je me suis abonné à un max de chaines sur la musculation, j’ai suivis des blog sur le sujet, des forums, je me suis bien entouré pour en faire un élément important de ma journée, occupant une bonne place dans mon esprit.

Si tu veux être sérieux dans tes révisions, imprègne-toi de contenu sur le sujet et entoure-toi de personnes ayant le même objectif afin que ce but soit encré dans ta tête passivement. 

 

Savoir se récompenser pour ses efforts :

Enfin, comme dit plus haut, l’autodiscipline est un sacrifice pour accomplir un but et obtenir une récompense. Mais parfois, la récompense est beaucoup trop éloignée dans le temps et cela peut démotiver. 

Je te conseille donc de te donner régulièrement des petites récompenses en attendant la grosse afin de stimuler ta motivation

Tu as réussis à travailler efficacement 2h le matin avant d’aller en cours ? Donne toi le plaisir de regarder un épisode de ta série préférée le soir après ta journée de travail. 

T’es allé au sport toute la semaine sans faute et été sérieux dans la diet ? Tu va pas voir tes abdo dès ce dimanche hein, il va falloir du temps, alors pour te récompenser, pourquoi ne pas t’offrir ta glace favorite toutes les semaines ? 

Ainsi, tu entretiens un cycle quotidien ou hebdomadaire, et le vrai cycle de plusieurs mois voir années devient beaucoup plus supportable.

Tiens, et pour finir, pas moins que ma citation préférée sur l’autodiscipline, qui me guide chaque matin :

« Tout le monde dans la vie doit supporter un de ces deux poids : le poids de la discipline ou le poids du regret. »

Jim Rohn

Et un livre à lire sur le sujet : Le Pouvoir de l’Autodiscipline: L’Art de tout accomplir sans limite.

Voilà ! J’espère que tu as apprécié cet article et que tu réussiras à avancer vers la réussite personnelle. 

En tout cas, si c’est le cas, je t’invite à me donner des nouvelles par commentaire, et surtout pense bien à rejoindre la communauté d’élite de La Cervelle afin de recevoir toutes mes astuces du coach tyrannique et suivre les news dans le temps. 

Parce que n’oublie pas, la réussite n’est pas un évènement, c’est un processus !

Comment être productif à la maison ?

Comment être productif à la maison ?

Comment être productif à la maison ?

Être productif à la maison est un défi quotidien auquel sont confrontés beaucoup d’étudiants n’ayant pas accès aux lieux de travail prédéfinis. Que cela soit par choix ou pas obligation, savoir travailler à la maison tout en étant productif est un atout d’importance. 

En effet, le travail à la maison jouit de nombreux avantages dont je vais te parler dans cet article.

Travailler, être productif à la maison

Pourquoi travailler à la maison ?

1) Le temps :

Réviser chez soit, quand c’est bien fait et productif, on va pas se mentir, c’est un gain de temps considérable. Imaginez réduire à néant tous les temps mort qui jonchent la vie d’un étudiant en quête d’endroit ou travailler ses cours dans le calme : 

  • Le temps de transport entre son lieu de cours et son lieu de révision.
  • Le temps entre l’arrêt de bus et la bibliothèque. 
  • Le temps de trouver une place, ni trop proche de l’entrée, ni des toilettes, pas déjà squattée par un groupe de filles qui passent son temps à s’envoyer des snap, ou par les gars qui cherchent désespérément à attirer leur attention. 
  • Le retour chez soit. 
  • Et rebelotte les transports 
  • Etc …
Pris chacun indépendamment des autres, cela parait ridicule, mais mis bout à bout, sur 1 jour, 1 semaine, 1 mois ? Combien d’heures de perdues ? 
 
PACES, temps, travailler à la maison, productif à la maison

Télécharges l'eBook GRATUIT !

LES 7 COMMANDEMENTS DE L’ÉTUDIANT EXCELLENT !

ebook réussir ses études, PACES, médecine, 2020, méthodologie, productivité, motivation

Dans cet eBook je t’offre un concentré d’astuces, de motivation et de méthodologie !

Tu recevras aussi mes derniers articles de blog !

PS : Je déteste aussi les spams, ton adresse email ne sera jamais vendue ;-).

On peut l’estimer avec un simple petit calcul. Dans mon cas, c’était 20 min de trajet aller puis retour vers la bibliothèque, 5 minutes pour trouver une place, 5 autres pour se mettre vraiment au travail. Donc 50 minutes de perdues dans la journée, non optimisables puisque c’était surtout à pied. Sur 6 jours (en comptant le samedi) c’était 5 heures par semaines de perdues à ne pas réviser à la maison, imaginez sur le mois, sur l’année !!

2) Le confort :

Qui ? Qui peut nier le confort de travailler chez soit, en pyjama ? Le confort de pouvoir aller au toilettes sans penser à si quelqu’un va voler son macbook.

Le confort de ne pas avoir à se coiffer ou se maquiller. De pouvoir mettre des chaussettes non assorties, travailler en chaussettes !

Réviser à la maison, c’est aussi pouvoir mettre un petit son d’ambiance sans avoir à sortir ces écouteurs qui te défoncent les oreilles, c’est pouvoir réciter des notions importantes à haute voix, c’est pouvoir fredonner quand on en à envie.

Travailler chez soit, c’est vraiment très confortable !

3) La liberté

Pour moi, c’est ce qui à été décisif, le plus gros avantage dans le fait de savoir être productif à la maison, c’est de profiter de la liberté. La liberté de travailler aux heures que je veux, sans avoir à me plier aux horaires arbitraires des bibliothèques universitaires, des jours fériés, des vacances scolaires. C’est aussi ne pas avoir à attendre que le gardien de la résidence du CROUS veuille bien ouvrir cette foutue salle de travail !

Et, petit truc auquel on ne pense pas tout de suite, mais pour les musulmans, travailler chez soit c’est pouvoir faire ses prières à l’heure !

Les dangers du travail à la maison :

Je ne vais pas te cacher que pour réussir à travailler correctement chez moi, je suis passé par toutes les erreurs, tous les pièges, tous les vices imaginables. J’en ai tiré une grande expérience et compréhension de moi-même qui me permet aujourd’hui de rester productif, même à la maison !

1) La procrastination :

La procrastination, c’est le grand fléau, la grande faucheuse, le kraken de l’étudiant, de l’humain en quête de productivité.

Savoir reconnaitre qu’on procrastine et comment y remédier est une condition vitale à la réussite scolaire.

Tu connais tous ces situations :

  • « Allez, encore une vidéo et je travail …. et une autre …. et une autre » si bien que tu n’ose même plus regarder l’heure.
  • « Oh allez, j’ai le temps de faire ce mémoire, il me reste quoi, 3 semaines ? Je travail mieux avec l’adrénaline du rush final ».
  • « Allez promis demain je m’y met ! »
  • Se dire après 2 ou 3 minutes de travail « tiens j’ai soif » puis passer de l’eau, au pain, au nutella, au « dernier post facebook vite fait » puis à une vidéo et etc …

 

2) Les distractions :

Être productif chez soit, c’est travailler au milieu de son PC, son lit, sa ps4 et la revanche qu’on doit prendre contre foutu boss de Dark souls, le dernier épisode de la 3 ème saison se ma série préférée sur Netflix …

Travailler chez soit c’est être un moine insensible aux distractions …. Et bordel que c’est difficile. Mais ne t’inquiète pas j’en ferais un article tout particulièrement.

3) L’environnement de travail :

Travailler dans sa chambre, c’est bien souvent travailler dans un environnement non optimisé, on va pas de mentir, même un peu bordélique.

C’est le bureau trop petit, la lumière trop faible, la chaise inconfortable.

Mais c’est aussi, quand on est pas seul, travailler avec sa famille qui bien souvent ne comprend pas les efforts qu’on doit fournir et ne sais pas vraiment nous aider en ce sens, c’est même un poids pour beaucoup.

4) L’isolement :

Les révisions à la maison c’est aussi s’isoler socialement, pouvoir passer tout son week end dans sa chambre sans voir la lumière du jour.

Lorsque j’étais en PACES, je travaillais exclusivement dans ma chambre du CROUS, j’allais en cours mais ne connaissais pas grand monde et sans mentir, il m’arrivait parfois de me dire « Cela fait une semaine que je n’ai absolument prononcé AUCUN mot, juste la voix dans ma tête ».

De quoi devenir complètement fou.

Vraiment, attention à l’isolement !

 

Mon expérience sur le sujet :

 1) A la bibliothèque :

J’ai eu plusieurs mauvaises expériences à la bibliothèque :

  • J’ai déjà fait 30 minutes de trajet + 15 min à chercher des places pour me rendre compte que c’était complet.
  • J’ai perdu beaucoup de temps à regarder les autres travailler ou à scruter leur comportement.
  • J’ai cassé plusieurs fois mon élan parce que quelqu’un passait devant moi.

Mais je me suis juré de ne plus jamais retourner à la BU le jour où un gros crado puant à passer 30 interminables minutes à libérer dans l’air le contenu de son rectum.

2) A la maison :

Aujourd’hui, travailler à la maison me permet d’être productif et serein, mais avant ça je suis passé par plusieurs mois de questionnements et d’interrogations si bien que j’ai faillis plusieurs fois abandonner et retourner sur les bancs de la BU.

Et oui, avant de pouvoir monter un blog sur les études et la productivité, j’ai expérimenté et échoué plusieurs fois, j’ai tout testé, les livres, les applications, les formations, les vidéos avant de réussir.

Aujourd’hui je peux facilement me concentrer chez moi alors que j’ai une fille de 2 ans et une femme. Je peux travailler à mon rythme, je me lève le matin à 5h et je peux travailler avant d’aller en cours ou en stage. Je gagne du temps sur les trajets alors j’ai le temps de faire du sport. J’ai le temps de lire des histoires à ma fille, de prendre du temps pour moi et de rester productif.

 

Mes conseils !

1) Est-ce bon pour soit ?

En premier lieu il faut déterminer si le travail à domicile est une bonne chose pour soit. Cela reste une manière de réviser qui ne convient pas à tout le monde. 

Certaines personnes adorent le bruit de fond à la BU et cela leur permet de se concentrer. 

D’autres ne supportent pas travailler seul et aiment avoir un binôme (attention au bavardage). 

La question est donc de savoir si cela correspond à ta personnalité !

2) Etre un monstre d’autodiscipline :

La liberté à un prix. Être productif à la maison nécessite une autodiscipline à toute épreuve. Comme vu plus haut, les distractions sont légion, mais le confort peut aussi devenir ton pire ennemi. Pouvoir aller aux toilettes quand tu veux c’est cool, mais le risque c’est d’y aller toutes les 5 minutes pour rien histoire de procrastiner; 

3) Aménager son lieu de travail pour être productif :

Travailler à la maison nécessite un aménagement important pour favoriser la concentration.

Le plan de travail doit être optimisé au maximum pour éviter toutes distractions et tentations. 

Je conseil donc de ne laisser qu’un stylo, une feuille de brouillon, son cours, un ou deux stabylo (pas plus, on est pas aux beaux-arts). De retirer son téléphone et son ordinateur (si tu travail sur l’ordinateur, retire le wifi). 

Juste toi, ta feuille et ta lampe. Soit minimalistes. 

4) Savoir se récompenser :

J’y reviendrais dans un autre article mais sache te récompenser pour tes efforts. Essayez petit à petit d’augmenter votre temps de travail sans distractions, sans lâcher prise, et à chaque fois récompense-toi pour ces efforts avec un plaisir quotidien ! Par exemple promet-toi que, si tu réussis ton objectif de X heures sans interruptions (sans compter tes pauses pomodoro bien entendu hein), tu te donne le droit de regarder un épisode de ta série préférée le soir, ou une heure de jeu vidéos ou que sais-je. Cela t’encourageras à continuer ! 

Voilà ! Si cela tu as apprécié cet article, rejoins la communauté de l’élite étudiante afin de recevoir les dernières actualités ainsi que mes PDF de fiches et astuces pour exploser ton classement !

 

Télécharges l'eBook GRATUIT !

LES 7 COMMANDEMENTS DE L’ÉTUDIANT EXCELLENT !

ebook réussir ses études, PACES, médecine, 2020, méthodologie, productivité, motivation

Dans cet eBook je t’offre un concentré d’astuces, de motivation et de méthodologie !

Tu recevras aussi mes derniers articles de blog !

PS : Je déteste aussi les spams, ton adresse email ne sera jamais vendue ;-).

Reçois ton eBook GRATUIT !

Rejoins ma liste email afin de recevoir en cadeau mon eBook gratuit. Tu recevras aussi mes prochains articles et mes astuces !

Félicitation ! Tu recevras un mail avec le lien de téléchargement. N'hésite pas à regarder dans tes spam ou indésirables.

Pin It on Pinterest